=

En matière d’animation d’équipe, faciliter de manière fluide et faire en sorte que la parole se libère facilement peut être un vrai casse tête. Surtout lorsque les dynamiques et forces en présence paraissent hostiles. Car oui, dans un groupe, les mésententes sont très fréquentes et tout peut se crystalliser lors du regroupement.

Lors des coachings d’équipe que j’anime, j’adapte les outils en fonction de l’objectif visé, mais aussi en fonction des observations que je fais du groupe.

Ceci, voici tout de même le top 3️⃣ de mes astuces préférés.

Et ça marche sur tous les types d’équipe !

« La créativité est contagieuse, faites-la tourner. » — Albert Einstein

1. Mettre en place des règles de fonctionnement

Lorsqu’on organise une animation de groupe, que ce soit une réunion, un atelier, une formation ou un coaching, il est très important de mettre en place un cadre commun de fonctionnement dès le démarrage.

Attention, ici il ne s’agit pas de dicter de manière unilatérale une série de règles sorties de nul part.

Je préconise souvent d’utiliser des post-its pour que chacun notre deux ou trois règles qu’il ou elle souhaiterait mettre en place au sein du groupe, le temps du coaching d’équipe (qu’il dure 1 ou 3 jours).

Puis l’animateur récupère les post-it, les lit à haute voix et on identifie en groupe les deux ou trois règles qui reviennent le plus pour un vote à main levée. L’idée ici n’est pas tant d’obtenir un conscensus total, mais majoritaire afin de partir sur de bonnes bases de fonctionnement pour la suite.

L’animateur peut également faire des suggestions d’ajout ou proposer de mettre en premier des incontournables comme “l’écoute”, “le respect”, etc.

On peut aussi se baser sur des affirmations existantes et connues qui peuvent agir comme un rappel pour tous, pas seulement en collectif. Je pense notamment aux célèbres accords Toltèques qui reprennent 4 principes fondamentaux en matière d’intéraction:

  • Que votre parole soit impeccable
  • Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
  • Ne faites pas de suppositions
  • Faites toujours de votre mieux

En introduction, ça donne un effet assez sympa 😊.

2. L’utilisation du photolangage

J’ai toujours un jeu de Dixit avec moi. Vous savez, c’est un jeu d’équipe qui vise à inventer des phrases à partir d’images poétiques. Initialement un jeu de société, il a été détourné pour être utilisé par les professionnels de l’accompagnement pour susciter la créativité et notamment libérer la parole. Et ça marche hyper bien, même avec les personnes les plus introverties ou les moins créatives sur le papier !

Si vous n’avez pas de jeu du dixit, vous pouvez aussi chercher dans vos cartons toutes vos vieilles cartes postales, ça marche aussi très bien.

L’objectif est ici très clair: on fait tirer une carte au hasard à chaque participant et on les fait parler chacun son tour, sur la base de cette image.

Et les utilisations sont multiples :

– Se présenter de manière originale en partant de l’image

– Parler de l’une de ses valeurs de vie phare

– Expliquer en quoi l’image sélectionner nous fait penser à celle qu’on a de la dynamique d’équipe

– Imaginer le lien entre l’image et les problèmes vécu par l’équipe

-…

Bref, vous voyez, on peut aller très loin et les idées qui sortent sont souvent incroyables !

 De même, pour les fans de jeux de construction, la version avec des légos est très populaire dans les animations et cohésion de groupe. Cela permet de tester la dynamique de groupe dans un contexte différent, d’observer les personnalités à l’oeuvre et d’en tirer des conclusions en collectif.

libérer la parole

3. Le bâton de parole en coaching d’équipe

Vous n’êtes pas obligé de prendre un vrai bâton. Pour le coup, une balle en mousse ou un autre objet peu faire l’affaire, à condition qu’il soit complètement identifié par les participants comme tel.

Ici, le bâton sert à garantir à celui ou celle qui s’exprime, un maximum d’écoute, de respect et de silence. Le mieux est de préparer une série de question en amont sur lesquels l’ensemble des membres du groupe va s’exprimer à tour de rôle. L’animateur, neutre et garant du respect des règles, note chaque idée fidèlement et s’assure que le bâton passe par tout le monde.

Il n’y a pas d’obligation d’exprimer une idée. Mais il est cependant nécessaire que la personne exprime cela à haute voix. Ça peut par exemple donner “je n’ai pas d’idées sur ce sujet” ou “je n’ai pas d’opinion” ou encore “je ne souhaite pas m’exprimer”.

Pas de jugement.

L’animateur peut cependant revenir au participant qui ne s’est pas exprimé à la fin du tour pour lui reproposer le bâton. Parfois, certaines personnes ont besoin de temps pour verbaliser leur pensée.

Il est nécessaire de respecter le rythme de chacun et donc de prendre le temps qu’il faut pour garantir le succès de cet exercice.

Promis, c’est un outil très riche que j’utilise sous une forme assez spécifique pour chaque coaching d’équipe que j’anime !

Tu veux en savoir plus ?

➡️ Ma proposition : je suis accompagnatrice des entreprises et des personnes, et notamment des managers, pour se réinventer et accéder au meilleur de leurs ressources.

Pour mieux vivre les changements.

J’interviens sur le plan du coaching en management (6-8 mois) ou par le biais du coaching d’équipe ou en animation de formations personnalisées.

N’hésite pas à me contacter pour en savoir plus, les rendez-vous découvertes sont gratuits !

📸 Photos de Javier Allegue Barros, Christopher Flynn